Rencontre sur les «Fenόmenos Aéreos Anόmalos» à Paris

Le CEFAA, Commission officielle chilienne pour l’étude des phénomènes PAN (Fenomenos Aeros Anomalos : FAN), et la 3AF/Commission Technique SIGMA2 ont signé un accord, le 18 octobre 2013, pour coopérer sur l’étude des phénomènes  PANs

 

Une délégation du CEFAA a été accueillie les 28 et 29 octobre 2014 par la 3AF à Paris pour une première rencontre de travail entre le Général (Ret) Ricardo Bermudez, directeur du CEFAA, accompagné par le Colonel Jorquera, attaché de l’air et de défense de l’ambassade du Chili en France, et la 3AF représentée par Monsieur Michel Scheller, Président de 3AF, et Monsieur Luc Dini, Président de la Commission 3AF/ SIGMA2.

 

Cette rencontre a permis une présentation mutuelle des organisations et de leurs rôles respectifs, ainsi que des travaux menés de part et d’autre.

Le CEFAA, qui dépend de la Direction Générale de l’Aviation Civile Chilienne  (dirigée par le Général Mercado), a été créé en 1997 pour étudier les Phénomènes Aérospatiaux Non Identifiés observés sur le territoire chilien et en évaluer les conséquences sur la Circulation Aérienne Générale (civile). A ce jour, un nombre important de cas, notamment aéronautiques, a été observé et répertorié  tant par des pilotes, civils et militaires, que par des contrôleurs de l’aviation civile, dans le large espace aérien chilien qui s’étend le long  d’un littoral de plusieurs milliers de km, ouvert d’un côté sur les Andes, de l’autre sur l’océan Pacifique.  La DGAC chilienne conclut que l’existence des phénomènes PANs est indubitable mais sans risque aéronautique potentiel, d’après les résultats des travaux du CEFAA. Cependant, dans quelques cas, le comportement des pilotes, amenés parfois à observer mais aussi à réagir à ces phénomènes PANs soudains et inhabituels, incite à approfondir les études de leurs causes et de leurs effets. Considérant que les PANs se produisent au-delà des frontières nationales et relèvent d’une approche  internationale, le CEFAA a notamment développé des relations sur ce sujet avec ses voisins proches (Argentine, Brésil, Pérou… ), mais aussi avec le NARCAP américain. Il s’intéresse particulièrement à la France, seul pays disposant d’un organisme d’enquête officiel, le GEIPAN, dont la méthodologie fait référence.

Mais le CEFAA souhaite aller au delà des enquêtes et tenter d’expliquer scientifiquement les causes des PANs, d’où l’accord avec 3AF/ SIGMA2, association française, pour approfondir l’étude des PANs non expliqués « classés D », c’est-à-dire « fiables - inexpliqués » selon la nomenclature du GEIPAN », soit environ 20% des 2200 cas répertoriés. Ces chiffres sont en baisse, et les statistiques issues de différents pays s'accordent sur une valeur moyenne pour la fraction de cas irréductibes particulièrement étranges "D1 ou D2", fondés sur des témoignages avérés et l'absence totale d'explication physique à ce jour. Les représentants de 3AF/ SIGMA2 et du CEFAA ont donc procédé à une revue des cas "PANs D-D1-D2" pour en faire une présélection, basée sur  un examen en commun des critères physiques et des mesures objectives. De même, les discussions ont porté sur les techniques d’observation,  notamment optiques et radar, SIGMA2 bénéficiant d’une expertise particulière dans ces domaines.

Au terme de cette première rencontre fructueuse, un plan de travail préliminaire a été ébauché. Le CEFAA a aussi incité la France, et 3AF/ SIGMA2 en particulier, à jouer un rôle pour favoriser les échanges internationaux de données et d’expertise sur les PANs. Partant de l’axe de coopération ainsi matérialisé entre les deux commissions, la 3AF/ SIGMA2, société savante et scientifique, a confirmé son intention de développer un réseau de compétences scientifiques et techniques, en France, en Europe et hors d’Europe, pour procéder à des études de cas physiques et échanger sur les analyses techniques. En particulier, 3AF/SIGMA2 réfléchit à l’organisation d’un atelier technique et scientifique sur les « éléments physiques et techniques d’observation » des PANs. Le CEFAA sera associé à ce projet.

Le CEFAA a été convié à un dîner le 30 octobre 2014, dans une ambiance très chaleureuse et cordiale, qui a conclu les rencontres.

 

Légendes photos:

Photo 1: 28 octobre 2014 - de gauche à droite : Dr Paul Kuentzmann ( expert 3AF/ Sigma2), Colonel Jorquera (attaché de l’air et de défense, ambassade du Chili), IGA (2s)Pierre Bescond (3AF/ Sigma2, Pdt COPEIPAN), Général Bermudez (Directeur du CEFAA), Luc Dini (Président 3AF/ Sigma2), Alain Boudier (Vice Président 3AF/ SIGMA2), Dr François Louange (expert 3AF/ SIGMA2)

Photo 2: Dîner du 30 octobre 2014 - De gauche à droite : Général (ret) Ricardo Bermudez (directeur du CEFAA), Michel Scheller (Président de 3AF).

Photo 3: 28 octobre 2014 - de gauche à droite : Dr Paul Kuentzmann, Colonel Jorquera (attaché de l’air et de défense, ambassade du Chili), Ingénieur Général (2s) Pierre Bescond (membre de 3AF/SIGMA2, Président du COPEIPAN), Général Bermudez (directeur du CEFAA), Luc Dini (Président de 3AF/SIGMA2), Alain Boudier (VP de 3AF/SIGMA2), Dr François Louange.

 

Ajouter un commentaire