L’ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE DES AVIONS : Vers l’aéronef plus électrique

Vue d’artiste d’une future plateforme

Le congrès Advanced Efficiency in a Global Air Transport System (AEGATS), tenu en avril 2016, a permis aux différents acteurs civils et militaires du domaine aéronautique d’échanger sur les besoins en énergie des aéronefs actuels et futurs. L’ensemble de la communauté a confirmé les besoins croissants en énergie associés à une multiplicité de charges, à intégrer dans une architecture plus efficace et plus respectueuse des législations environnementales actuelles et futures.

L’hybridation des aéronefs est sans nul doute le défi de l’aéronautique à relever pour les prochaines décennies et la gestion de l’énergie embarquée constitue un véritable enjeu à différents niveaux: stockage, conversion, restitution d’énergie pour la propulsion et le fonctionnement des équipements et des commandes. Ainsi les technologies émergentes de l’énergétique constituent-elles un axe majeur de travail pour l’optimisation de l’architecture des plates-formes aéronautiques puisque la gestion de l’énergie embarquée et les technologies associées ont des effets induits de premier ordre sur les performances du système.

De grandes opportunités de développement de technologies et des méthodologies associées dans le domaine se présentent pour répondre aux besoins de performances, d’allègement et d’optimisation du rendement énergétique global des futures plates-formes aéronautiques :

  • génie électrique : domaine pluridisciplinaire offrant aux aéronefs des architectures souples et plus sécurisantes pour assurer leur mobilité et leur évolution;
  • propulsion : mise au point de nouveaux matériaux plus performants, plus fiables, plus sûrs, répondant notamment aux besoins d’accroissement de performances, de confort et de sécurité;
  • développement de nouveaux générateurs électrochimiques plus performants et de moindre coût;
  • hybridation des différentes sources énergétiques embarquées, contributrice de premier ordre au rendement énergétique d’un véhicule et à la satisfaction des besoins et contraintes d’ensemble;
  • développement d’outils de simulation comportementale et physique pour la validation en amont des performances des systèmes complexes.

La Commission Technique Energétique et la Commission Technique Propulsion de 3AF ont souhaité réunir leurs forces pour établir une feuille de route à moyen-long terme des briques technologiques dont il faudra disposer pour satisfaire la tendance forte d’électrification des aéronefs. Le groupe de travail est en cours de constitution. Une première restitution des travaux de la commission est prévue au second semestre 2017. ■

Ajouter un commentaire