ÉDITORIAL LETTRE 3AF N°31

Cette Lettre s’ouvre par une interview de Philippe Petitcolin, directeur général de Safran, l’un des grands groupes les plus innovants de France, avec 850 dépôts de brevet en 2017. Il y a tout juste un an, à travers un article consacré à “  l’usine du futur au groupe Safran * ”, la Lettre 3AF avait déjà donné un aperçu de cette capacité d’innovation. Parmi les autres sujets abordés dans la présente interview : la nouvelle génération de turboréacteurs LEAP et l’université Safran, placée elle aussi sous le signe de l’innovation parce qu’ “ innover suppose d’être formé en permanence ” déclare Philippe Petitcolin.

“ Safran University ” est le creuset où se fondent toutes les connaissances du groupe. Cette université interne est décrite par sa directrice Valérie Guénon. Les questions de transmission du savoir étant au cœur des préoccupations des industriels, Philippe Boulan, ancien directeur de l’université Safran, vient de créer, au sein de la 3AF, une Commission technique “ Compétences et formation ** ”.

C’est encore d’innovation, et plus encore d’innovation ouverte, dont il est question avec Damien Hartmann, président d’ “ Open Space Makers ”, une association visant à fédérer les initiatives privées pour l’espace, voulue par le CNES dans le cadre du projet FEDERATION, dont la 3AF accompagne le développement depuis un an ***.

Autant que l’innovation, et au-delà même si l’on en juge par le grand nombre de conférences et de publications relevant actuellement de cette thématique, l’Intelligence Artificielle est un sujet qui suscite l’intérêt de notre communauté. L’Armée de l’air s’était saisie de la question sous un angle original : “ l’héroïsme à l’ère de l’intelligence artificielle ” en organisant un colloque à l’Ecole militaire le 18 décembre 2017. Les actes viennent de paraître et Jean-Pierre Sanfourche, qui a participé à cette journée pour la 3AF, nous livre ses conclusions.

Dans un article “ Défense et sécurité ” Luc Dini (Thales), évoque “ l’évolution du contexte stratégique des défenses antimissiles et des doctrines ”, grâce à des extraits de son intervention à la Sorbonne. Cet article complète le bilan du congrès 3AF de Stockholm en 2017, publié dans la dernière Lettre 3AF **.
La partie technique de cette Lettre traite des souffleries à grandes vitesses du laboratoire ICARE d’Orléans et du projet européen ANIMA sur l’impact du bruit aéronautique. Ce projet rassemble 22 partenaires sous l’égide de l’ONERA.

Dans la “ Vie de la 3AF ”, on trouvera une interview de Christian Mari qui a effectué la totalité de son parcours professionnel chez Safran. Il est maintenant Président du Haut Conseil Scientifique (HCS) de la 3AF. Christian Mari a, entre autres, la mission de constituer tous les deux ans le jury, qui désigne les lauréats des prix 3AF. La prochaine cérémonie d’attribution des prix se déroulera à l’automne prochain. 

Événement exceptionnel : un legs dont notre association est bénéficiaire, nous permet de revenir sur les activités du Groupe Aquitaine afin de rendre hommage à l’un de nos adhérents, Jean-Claude Lapeyre, pour qui la passion de l’aérospatiale n’était pas un vain mot. ■


Bruno Chanetz
Rédacteur en Chef

 

*Lettre 3AF n° 25 – mai/juin 2017 - interview de François de La Fontaine
** Lettre 3AF n°30 – mars/avril 2018 – pp 43-44 (Ph. Boulan) et pp 10-16 (L. Dini)
*** Lettre 3AF n° 28 – juillet/août 2017 – n° spécial CNES FÉDÉRATION

Ajouter un commentaire