ÉDITORIAL LETTRE 3AF N°35

Bruno Chanetz

Avant 20 ans la moitié de la Terre aura visité la Lune prophétisait Michel Ardan dans De la Terre à la Lune, paru en 1865. Le héros de Jules Verne imaginait qu’après l’exploit du premier voyage – le sien - ouvrant la voie vers notre satellite naturel, le tourisme planétaire suivrait à très brève échéance. Or nous fêterons cet été le cinquantième anniversaire de la conquête de la Lune et depuis le 21 juillet 1969, douze hommes seulement sur les 7,5 milliards d’individus que compte actuellement notre planète, ont abordé l’astre de la nuit. Cependant le 2 janvier 2019, la mission chinoise Chang’e 4 a réussi le premier alunissage sur la face cachée de la Lune. Il s’agit d’une exploration robotique et il faudra attendre encore une dizaine d’années avant que la Chine envoie des hommes sur la Lune, puis autant encore pour qu’elle les y installe. L’espace constitue pour tous les pays un formidable champ d’investigation qui permet de repousser les frontières de notre planète. C’est aussi depuis l’espace que l’on surveille la Terre et Bertrand de Montluc traite dans cette Lettre du rôle des satellites dans la sécurité de l’Arctique. C’est enfin par l’espace que passe notre défense nationale, comme l’a rappelé avec vigueur la ministre des armées Florence Parly, en visite à l’ONERA le 10 janvier dernier. Un article “ Actualités ” fait la relation de sa visite à Palaiseau.

Pierre Cordesse, doctorant membre d’ALUMNI-ONERA, a organisé sous l’égide de la 3AF un forum Espace à l’Ecole Polytechnique le 31 janvier dernier. Cet évènement montre que la 3AF est en phase avec le regain d’intérêt actuel que suscite le foisonnement du secteur spatial. Dans cette dynamique et sous le patronage d’Alain Wagner, vice-président de notre association, une Lettre spéciale, consacrée à l’Espace est actuellement en chantier. Elle paraîtra à l’occasion du salon du Bourget.

2019 est aussi l’anniversaire du premier vol de Concorde, le 2 mars 1969. Un très beau livre de Gérard Maoui, édité à cette occasion, en conte l’épopée. Et dans le prolongement, cette Lettre revient sur la conception des entrées d’air du premier supersonique civil, dans la soufflerie S5Ch de l’ONERA Meudon, par Jacky Leynaert. Cet article historico-scientifique est complété par un autre, qui raconte la transmission de compétences sur cette thématique, depuis Jacky Leynaert jusqu’à Pierre Grenson, en passant par Gérard Laruelle, Président du comité jeunes 3AF et chef d’orchestre de ce transfert de connaissances exemplaire

L’histoire est encore présente dans cette Lettre, avec Clément Ader, pionnier de l’aviation et inventeur du mot avion, dont les exploits avaient pour cadre la région toulousaine, par ailleurs mise à l’honneur avec un article sur le groupe régional Midi-Pyrénées et la commémoration du cinquantenaire de la présence de l’ONERA à Toulouse. 

La question de l’Intelligence Artificielle ne pouvait être close à l’issue du numéro précédent de notre Lettre, qui consacrait un épais dossier au sujet. Laurent Chaudron apporte une suite à son article consacré à l’Intelligence artificielle symbolique, en évoquant ici les pistes prometteuses de cette voie pour l’amélioration des systèmes sociotechniques : la métacognition, la causalité et la décision.

Comme tous les grands groupes industriels, Thales est impliqué dans une démarche d’IA, notamment à travers le PEA MMT évoqué du côté Dassault Aviation dans la Lettre n°34. Le président de Thales Patrice Caine est interviewé dans ce numéro par Jean-Pierre Sanfourche. Nous le remercions de s’être prêté à cet exercice.