LE MESSAGE DU PRÉSIDENT

Olivier Martin Secrétaire Général MBDA Membre du Conseil d’administration de la 3AF

Je voudrais en premier lieu exprimer ma reconnaissance à Michel Scheller de m’offrir, en tant que membre du Conseil d’administration de la 3AF, cette occasion de le remplacer pour le traditionnel message du président.

Depuis quelques années, l’innovation dans le domaine de la Défense est un thème récurrent utilisé dans de nombreux cénacles, colloques et conférences … La création récente de l’Agence de l’Innovation de Défense n’a fait que renforcer cette orientation. Or, vous avez entre les mains un numéro spécial sur l’Innovation chez MBDA. Qu’apporte-donc de particulier ce numéro et pourquoi, je l’espère, allez-vous le lire ?

Bien entendu, l’innovation est essentielle au maintien et au développement des entreprises, et notamment de celles de haute technologie comme les entreprises de défense. Inutile de justifier cette évidence et nous ne chercherons pas ici à le faire. Il convient également de rappeler que l’innovation concerne toutes les fonctions d’une entreprise: à titre d’illustration, MBDA le montre dans les domaines organisation industrielle avec les centres d’excellences industrielle franco-britanniques, structure unique en Europe dans l’industrie de défense, relations contractuelles avec les partenariats Team Complex Weapons en Grande-Bretagne et Filière Missiles en France, ressources humaines avec une formation spécifique Esprit de Défense tout à fait originale récemment créée pour ses jeunes embauchés et la mise en place d’une plateforme de formation numérique à la demande accessible à tous ses salariés. Cependant, pour la lettre 3AF, nous nous concentrerons ici sur l’innovation technique et industrielle.

Nous chercherons tout d’abord à montrer que cette politique d’innovation n’est pas récente chez MBDA, les succès rencontrés depuis plusieurs années étant le fruit d’innovations importantes depuis plusieurs décennies dans le domaine des missiles comme la propulsion supersonique, le guidage terminal par traitement d’images ou la furtivité mais également des systèmes de missiles comme le développement des architectures ouvertes en réseaux, les simulations systèmes ou la protection cyber temps réel appliquée aux systèmes de défense aérienne … Ce numéro vous présentera ainsi de façon synthétique les principaux domaines de recherche technologique qui irrigueront nos futurs programmes de missiles, de la propulsion hypersonique à l’intelligence artificielle en passant par les matériaux hautes performances et le traitement de données massivement parallèle.

Bien que réalisant notre innovation technique et technologique dans le domaine de la défense, la politique de MBDA ne se veut pas fermée sur elle-même mais au contraire la plus ouverte afin de bénéficier dans toute la mesure du possible des contributions des grands centres de recherche européens tels que l’ONERA, le CEA ou l’ISL en France ainsi que de nos partenaires industriels tels que nos principaux coopérants mais également le tissu très riche de PME et de starts-up en France et en Europe. C’est en effet grâce à un environnement performant en matière d’innovation que MBDA, leader en France et en Europe de la filière missiles, peut préserver son niveau d’excellence et sa capacité à fournir à ses clients domestiques européens les capacités militaires critiques souveraines dont elles ont besoin.

Enfin, cette innovation se veut également réalisée en coopération européenne, soutenue notamment par la France et la Grande-Bretagne au titre du programme de R&T MCM – ITP, afin non seulement de bénéficier là encore des compétences disponibles dans ces pays, mais également et surtout de préparer ensemble les technologies nécessaires aux futurs grands programmes de coopération européenne qui viendront remplacer demain les systèmes de missiles de croisière Scalp, les systèmes de défense anti-aérienne Aster et les missiles d’interception longue distance Meteor.

En vous souhaitant désormais une bonne lecture de cette lettre !