Visite au Musée de l’Air et de l’Espace au Bourget : 26 septembre 2017

Cette visite avait été préparée par Marie-Françoise Scibilia, membre de la CT Aérodynamique et guide bénévole de l’Association des amis du musée de l’Air et de l’Espace du Bourget, conjointement avec Gérard Laruelle, spécialiste d’aérodynamique et président du Comité Jeunes. Elle a rassemblé une quinzaine de visiteurs. Après un bref aperçu de l’histoire de l’ancienne aérogare du Bourget et du musée, en mentionnant que des travaux de rénovation ne permettaient pas de visiter le musée dans sa totalité, M.-F. Scibilia a parcouru le Hall « Entre les deux guerres (1919-1939) » en montrant l’évolution de l’aérodynamique des avions à partir des monoplans ou biplans à hélice, certains d’entre eux ayant fait des prodiges en traversant l’Atlantique. Puis en passant dans le Hall « Hélicoptères », Gérard Laruelle a pu expliquer le fonctionnement des entrées d’air des propulseurs de ceux qui étaient à réaction comme l’Alouette II par exemple.

La visite a continué en se rendant dans le Hall « De la Cocarde » retraçant la période après la seconde guerre mondiale avec l’arrivée des avions militaires à réaction, certains étant déjà supersoniques comme les Mystère et les Mirage et le Hall des « Prototypes » avec, en particulier, les combinés statoréacteurs-turboréacteurs. Gérard Laruelle a donné des détails sur la conception des entrées d’air de ces appareils et leur évolution. Puis la visite s’est poursuivie dans le Hall des Concorde et du Mirage IV. L’histoire du Concorde et un résumé de ses caractéristiques techniques ont été évoqués par M.-F. Scibilia après quoi G. Laruelle a décrit en particulier les caractéristiques remarquables des prises d’air de Concorde et rappelé les nombreuses études qu’avaient nécessité leur mise au point, notamment à l’ONERA. La visite s’est terminée sur le tarmac devant le Rafale. 

Cette visite a permis d’évoquer les nombreux souvenirs de cette époque remarquable d’avancées spectaculaires dans le vol à grande vitesse, aventure à laquelle avaient participé plusieurs des visiteurs. ■

Ajouter un commentaire