La politique industrielle doit se réinventer à l’aune de l’autonomie stratégique

Aujourd’hui les grands acteurs et intervenants de notre communauté aérospatiale ne sont plus, tout au moins en Europe, dans le domaine public. Dans les années 1990, le credo s’est imposé aux décideurs que le service public devait se cantonner aux activités régaliennes et de souveraineté, les forces du marché prenant en main  tout ce qui pouvait relever  du domaine compétitif.

La lecture de cet article est réservée aux membres.

Accès membre 3AF

Vous êtes déjà membre,

Devenir membre

Si vous n'êtes pas encore membre, découvrez l'activité de 3AF et pourquoi adhérer.