SPACE UP

Un succès unanimement reconnu !

 

SpaceUp Paris, première non-conférence dédiée au spatial en France, s’est tenue avec grand succès le samedi 25 et le dimanche 26 mai 2013 au siège parisien de l’ESA, l’agence spatiale européenne. Pour l’occasion, l’ESA avait ouvert à des passionnés issus de tous les horizons les portes des salles de réunion où se dessine et se décide le futur du spatial européen.

Une rencontre entre ingénieurs du CNES et participants au SpaceUp, entièrement consacrée à la fusée européenne Ariane 6, a également eu lieu le vendredi 24 mai à la Direction des Lanceurs du CNES.

Qui était présent ?

Plus de 125 passionnés du spatial, dont environ un tiers de femmes, sont venus participer à SpaceUp Paris. Les inscrits étaient issus de 21 pays répartis sur 4 continents,  avec environ 50% de Français.

Comme le veut le concept de non-conférence, les sessions étaient confiées aux participants eux-mêmes, qui ont présenté des exposés de grande qualité et très pointus, notamment sur les débris spatiaux, le tourisme spatial, les logiciels de simulation ou encore les sciences planétaires.

Parmi les participants se trouvaient également Marc Toussaint (expert ESA des lanceurs européens) et d’autres professionnels venus spontanément partager leur passion pour leur métier et présenter des missions phares de l’ESA, comme le satellite d’astronométrie Gaia ou encore Rosetta, la sonde qui doit se mettre en orbite autour d’une comète en  2014 et poser un atterrisseur sur son noyau.

D’autres experts issus de l’industrie et d’autres organisations ont également présenté leurs travaux, comme NEOShield, qui réfléchit au meilleur moyen de dérouter un astéroïde qui serait sur une trajectoire de collision avec la Terre.

Au cours du week-end, quatre astronautes de l’ESA (Jean-François Clervoy, Léopold Eyharts, Luca Parmitano et Thomas Pesquet) ont évoqué pour les uns leur expérience et leurs activités de recherche en orbite… et pour les autres, leur entrainement et leurs futures missions.

Pour quel résultat ?

Parmi les thèmes qui se sont spontanément dégagés de ce SpaceUp, une véritable réflexion sur la manière de susciter à nouveau chez le grand public un engouement pour le spatial, via les réseaux sociaux ou des missions participatives, mais également l’arrivée du spatial Open Source.

« SpaceUp Paris est un formidable succès. La coopération exige de s’écouter, de s’ouvrir les uns aux autres, d’apprendre à se connaître. C’est là l’esprit de l’ESA, mais également celui de SpaceUp », déclare Fernando Doblas, Responsable du Département Communication de l’ESA.

Après avoir pris une part active aux discussions pendant tout le week-end, Fernando Doblas a conclu les sessions en offrant tout le soutien de l’ESA pour de futures non-conférences SpaceUp dans d’autres pays.

Quelques chiffres

Diffusion en direct

Plus de 1500 personnes se sont connectées durant le week-end sur le flux vidéo de SpaceUp Paris, retransmis en direct sur internet.

Réseaux sociaux

L’association SpaceUp France est présente depuis sa création sur les réseaux sociaux (Facebook, Google+), et tout particulièrement Twitter.

Au lendemain de l’événement, plus de 4000 tweets avaient été envoyés par plus de 400 contributeurs, pour un nombre de personnes touchées évalué à plus d’un demi-million. Ces tweets ont été affichés plus de 6,5 million de fois. Ces chiffres représentent uniquement l’impact sur Twitter pendant le week-end, pas son impact global.

Cette visibilité est une formidable réussite pour l’équipe de SpaceUp Paris.

Parmi les contributeurs Twitter les plus suivis : Jonathan Amos (journaliste à la BBC), l’agence spatiale canadienne (ASC), l’agence spatiale allemande (DLR), l’astronaute Douglas Wheelock (NASA), l’astronaute Thomas Pesquet (ESA), l’équipe de NEOShield… sans oublier bien sûr l’ESA et le CNES.

Et maintenant ?

Le flux vidéo diffusé en direct lors de SpaceUp Paris est d’ores et déjà disponible pour visionnage sur le site de l’ESA.

Les vidéos « 60 seconds To Land » diffusées pendant SpaceUp Paris et une partie des présentations sont disponibles sur le site internet www.spaceup.fr.

Près de 350 photos ont été postées sur le groupe Flickr.

Le compte Twitter compte 446 followers, en constante progression.

La prochaine édition d’une non-conférence SpaceUp en France pourrait se tenir à Toulouse en 2014.

Plus d’informations sur SpaceUp France

SpaceUp France est une association loi 1901, née de la volonté et de l’engagement de 7 passionnés aux profils professionnels divers. Il s’agit de Brigitte BAILLEUL , Tanguy BERTRAND,  Nicolas BRULEZ, Damien HARTMANN, Thomas NAVARRO, Grégoire PARIS & Enguerran-Amaury PETITFILS. Site internet : www.spaceup.fr

Le premier SpaceUp a eu lieu à San Diego (USA) en 2010. Le principe a depuis été repris dans le monde entier par des équipes différentes, unies autour d’un objectif commun. (La liste des SpaceUp au niveau mondial et des informations complémentaires sont disponibles sur le site www.spaceup.org.)

SpaceUp Paris 2013 avait le soutien de l’ESA et du CNES, de l’ESO, de la Communauté des Villes Ariane, de l’Association Aéronautique Astronautique  de France (3AF), de l’International Independent Institute for Space and Satellite Solutions (3i3s), de l’ONERA, du magazine Ciel & Espace, de l’agence de recrutement HESpace, de Ve-hotech et de ITS Vision.

Contacts 

Brigitte BAILLEUL : Tel 06 88 06 13 90  ou brigitte.bailleul@spaceup.fr

Enguerran-Amaury PETITFILS : Tel 06 76 91 66 92 ou enguerran.petitfils@spaceup.fr

L’équipe SpaceUp Paris: spaceup.paris@gmail.com

 

 

A success for everyone!

 

SpaceUp Paris, the first space-related unconference in France, was held on Saturday 25 and Sunday 26 May 2013 at the European Space Agency headquarters in Paris. ESA opened to the participants the very room where the main decisions for the European space industry and science are taken.

On the eve of the SpaceUp, the CNES also organised a kick-off event with a meeting between its engineers and the SpaceUp participants to discuss the future European launcher Ariane 6.

Who attended SpaceUp Paris?

More than 125 people coming from 21 countries and 4 continents, all of them passionate about space, participated to this SpaceUp Paris. Among them, 50% were French and a third were women.

As with other unconferences and barcamps, sessions were run freely by participants, with a huge variety of high quality topics, from orbital debris to space tourism and from orbital simulation software to planetary sciences.

Among the participants were Marc Toussaint (ESA launchers expert) and many other professionals who spontaneously wished to share the passion they have for their jobs and present some of ESA’s amazing missions, such as the astronometry satellite GAIA, or Rosetta which will orbit a comet in 2014 and release its Philae lander to study the comet nucleus.

Other experts from the industry and other organisations also presented their current work. Among those, NEOShield which is working on the best way to protect the Earth from a deadly asteroid collision.

Throughout  the weekend, four ESA astronauts (Jean-François Clervoy, Léopold Eyharts, Luca Parmitano and Thomas Pesquet) shared their space flights experience for the two former… and their training and future missions for the two latter.

What are the achievements?

Several themes emerged from the SpaceUp, most notably a brainstorming on how to again arise the general public interest in space, via social networks or missions in which anyone could play a role, but also the emergence of an open source/open hardware space community.

“The result of SpaceUp Paris is outstanding. To cooperate you must listen, be open to each other, learn to know each other. This is the spirit of the ESA, and this is also the spirit of SpaceUp.” says Fernando Doblas, head of the ESA Communication department.

After taking part in many discussions during the weekend, Fernando Doblas concluded the SpaceUp by offering ESA’s support to any future SpaceUp unconference in Europe.

Figures

Livestreaming

More than 1,500 people viewed the SpaceUp Paris livestream during the weekend. The livestream was available on the ESA web TV.

Social networks

Since the beginning of the project, SpaceUp Paris has been active on the major social networks: Facebook, Google+, and especially Twitter.

During the weekend, more than 4,000 tweets were sent by more than 400 contributors. The reach (number of twitter accounts who received a tweet) was estimated at over 500,000 and the timeline delivery was over 6.5 millions. These figures only account for the twitter activity during the weekend, not the global impact of the event.

This visibility makes SpaceUp Paris an outstanding success of which the team is proud of.

Among the most notorious Twitter contributors were Jonathan Amos (BBC journalist), the Canadian Space Agency (CSA), the German Space Agency (DLR), the NASA astronaut Douglas Wheelock, the ESA astronaut Thomas Pesquet, the NEOShield team… and of course ESA and CNES.

What happens next?

The livestream recording is already available to everyone on the ESA website.

The “60 seconds To Land” videos streamed during SpaceUp Paris and some of the presentations slides and videos are already available on the website www.spaceup.fr. More will progressively be added.

More than 350 pictures are available on the Flickr group.

The Twitter account has more than 446 followers, steadily increasing.

The next edition of a SpaceUp unconference in France might take place in Toulouse in 2014.

About SpaceUp France

SpaceUp France is a non-profit organisation, created by six space enthusiasts with diverse career backgrounds. They are: Brigitte BAILLEUL , Tanguy BERTRAND, Nicolas BRULEZ, Damien HARTMANN, Thomas NAVARRO and Enguerran-Amaury PETITFILS. The first SpaceUp took place in San Diego (USA) in 2010. Since then, the concept has been crossed borders and become an international event managed by different teams in different countries all united with a common goal.

SpaceUp Paris 2013 was sponsored by ESA, the host organisation, CNES, ESO, the Community of Ariane Cities, the Aeronautics and Astronautics Association of France (3AF), the International Independent Institute for Space and Satellite Solutions (3i3s), ONERA, Ciel & Espace magazine, the HESpace recruitment agency, Ve-hotech and ITS Vision.

Contact information 

Brigitte BAILLEUL : Tel +33 (0)6 88 06 13 90  or brigitte.bailleul@spaceup.fr

Enguerran-Amaury PETITFILS : Tel +33 (0)6 76 91 66 92 or enguerran.petitfils@spaceup.fr

The SpaceUp Paris team: spaceup.paris@gmail.com

 

 

 

Ajouter un commentaire