Actualités

Partager sur :

Echange avec Patrick Gilliéron - Enseignant, ingénieur et chercheur

25 février 2022 Parcours de nos membres
Vue 83 fois

Vous êtes membre de 3AF depuis combien d'années ?

Je suis membre 3AF depuis plus de 20 ans.

 

Pourquoi la 3AF ?

Pour rencontrer des personnes passionnées qui travaillent sur des thématiques qui m'intéressent et développer mon réseau.

 

Que vous a apporté votre adhésion à 3AF ?

Des rencontres pour partager et enrichir mes compétences à l'occasion de congrès (commission Aérodynamique), de journées d'études ainsi que des opportunités de partenariats (projets ANR, contribution à l'organisation de colloques, à l'écriture d'ouvrages).

 

À quelle(s) commission(s) Technique ou GR avez-vous contribué et/ou contribuez-vous ?

Les commissions Aérodynamique et Aviation Légère & Machines Dérivées (ALMD) ; commissions pour lesquelles j'ai rédigé plusieurs articles dont certains ont été présentés à l'occasion de congrès 3AF, CFM et/ou sont parus dans La Lettre. Je fais partie du bureau du Groupe Régional Île-de-France depuis 2015.

 

Quel est votre principal domaine de compétences ?

L'enseignement, la recherche en mécanique des fluides et l'aérodynamique des véhicules terrestres.

 

Pourquoi avez-vous décidé de vous engager dans cette voie ?

Par attirance pour l'automobile et toutes les choses de l'air, pour les plaisirs de connaître et de transmettre.

 

Quelles compétences avez-vous développées depuis votre formation initiale ?

Des compétences en conception et animation d’enseignements pour les formations initiale et continue du niveau CAP au doctorat ; en pédagogie ; en recherche expérimentale et numérique, en modélisation analytique; valorisation et communication de la recherche ; encadrement d'équipes ; élaboration, gestion et encadrement de projets de recherche (ANR et autres) ; création d'un laboratoire de recherche ; création d'un Centre National de Recherche Technologique (CNRT) ; organisation de journées d'études ; publication d'ouvrages (Cépaduès, Springer).

 

Quelles compétences souhaiteriez-vous de nouveau acquérir ?

Des compétences sur les systèmes MEMS (micro actionneurs) et la mécanique céleste.

Pourriez-vous évoquer votre parcours ? Mon parcours couvre l'enseignement, l'ingénierie et la recherche. Formateur et responsable pédagogique de Centres de Formation d'Apprentis ; essais en soufflerie automobile pour Renault Sport, Ligier (effet de sol), Renault, Peugeot, Citroën Talbot… ; élaboration de savoirs et savoir-faire aérodynamiques pour les ingénieries automobiles ; développement d'outils de modélisation et de simulation (EUCLID) pour la mécanique des fluides et des structures ; enseignement à la chaire d'aérodynamique du CNAM Paris (chargé d'enseignement puis professeur associé) ; développement de procédures et lancement de la CFD au sein des ingénieries automobiles Renault ; recherche sur le contrôle des écoulements et des décollements ; création et animation d'un groupe de recherche en mécanique des fluides et aérodynamique ; représentant Renault pour la création du CNRT Recherche Aérodynamique et Aéroacoustique des Véhicules Terrestres ; représentant Renault au GDR "Contrôle" ; encadrement de thèses ; créations et publications d'ouvrages scientifiques.

 

Les entreprises dans lesquelles vous avez travaillé ?

Associations pour le développement des métiers des transports, Institut Aérotechnique de Saint-Cyr-l'École (IAT), Renault, CNAM, ENSAM, ENSMA, CNRS, Université Pierre et Marie Curie, Polytech'Orléans… en qualité d'ingénieur, de chercheur, d'enseignant ou de conférencier.

 

Vos responsabilités ?

Enseignements ; encadrements d'apprentis, de stagiaires, d'élèves ingénieurs et de doctorants ; encadrement d'équipes en ingénierie et recherche, pilotage de projets de recherche. 

 

Vos succès, vos échecs, vos regrets ?

Mes succès : avoir réussi à lancer la simulation numérique en mécanique des fluides dans les ingénieries automobiles (Congrès SIA 1996), avoir publié un ouvrage d'aérodynamique automobile sur l'ensemble des connaissances accumulées depuis 1978 (1976 : lancement de la première soufflerie automobile en France, soufflerie S4 de l'IAT). Au sein de 3AF ; avoir proposé et organisé des Journées Aviation Légère (2017 à la DGAC, 2019 à Toussus-le-Noble).

Mon regret : ne pas avoir réussi à introduire le contrôle aérodynamique actif avant mon départ à la retraite.

 

Vos aspirations à venir ? Dans 5 ans, dans 10 ans ? Professionnelles et/ou associatives ?

Soutenir toute initiative destinée à développer le contrôle des écoulements et des décollements en aérodynamique.

 

Que souhaiteriez-vous partager, globalement et particulièrement, avec les plus jeunes ?

Le goût de s'investir dans la création et le partage de connaissances.

 

Comment envisageriez-vous ce partage ?

Via la diffusion d'articles, la réalisation d'ouvrages et la communication lors de conférences, de journées d'études ou de congrès.

 

Comment occupez-vous votre temps libre ? Vos passions autres que professionnelles ?

La voile occasionnellement mais plus particulièrement l'aviation légère, via la pratique du vol à voile puis de l'avion et de l'ULM, depuis que je suis lycéen ; des activités que je partage avec mon épouse. Je pratique l'aviation en montagne depuis presque 20 ans, ai été président d'aéroclub, ai publié plusieurs articles scientifiques et ouvrages (Cépaduès) en lien avec cette activité et fais partie du comité directeur du Comité Régional Aéronautique d'Ile de France (comité rattaché à la FFA). J'aime la photo et la peinture, ai organisé une Journée des Artistes sur l'aérodrome de Chavenay (Yvelines) qui a réuni plus de 3000 personnes autour de 92 artistes le 6 avril 2019. En parallèle, j'apprécie l'écriture, la rédaction d'articles scientifiques ou techniques, les marches en forêt ou sur les plages et les randonnées en montagne.

 

Liens

Ouvrages : https://www.cepadues.com/auteur/gillieron-patrick/318.html

Publications : https://cv.archives-ouvertes.fr/patrick-gillieron




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.