Actualités

Partager sur :
01 avril 2021
Lettre 3AF

ÉDITORIAL LETTRE 3AF N°47

Vue 57 fois

Il y a 60 ans, le 12 avril 1961, Youri Gagarine, renouvelant l’exploit de Magellan, réussissait le tour de la terre … depuis l’espace, faisant entrer le monde dans un nouvel âge. Aujourd’hui l’espace est devenu hautement stratégique, comme en témoignent la mise en place du commandement « Espace » de l’Armée de l’air et de l’espace à Toulouse et le premier exercice spatial de défense, Aster-X, évoqués dans notre rubrique Défense. Au début de cette Lettre, Jean-Pierre Sanfourche interviewe Philippe Steininger, conseiller militaire du président du CNES, sur le lancement le 29 décembre 2020, du deuxième satellite – CSO-2 - de la Composante spatiale optique. La rubrique Espace offre un zoom sur SuperCam, la caméra du module Persévérance destinée à observer Mars, ainsi que la contribution à la propulsion électrique dans le système solaire d’une petite entreprise grecque, Dedalos. Son fondateur, Konstantinos Katsonis, est membre de la 3AF. Comme trois autres auteurs d’articles de ce numéro, il fait partie de nos adhérents exerçant leur activité professionnelle à l’étranger et contribuant ainsi au rayonnement international de la 3AF.

Le premier Point de vue de cette Lettre est une synthèse, par Stéphane Andrieux, directeur scientifique général de l’ONERA, d’un document de l’Académie des technologies : Irruption de l’IA, déluge des données : quelles perspectives pour la simulation à haute performance ? Dans la rubrique Aéronautique, un éclairage sur La Mécanique des fluides numériques dans les années 2020 est donné par Philippe Spalart, Français expatrié aux États-Unis et membre de la 3AF, dont les travaux dans la modélisation de la turbulence sont une référence mondiale.

Plusieurs articles de ce numéro sont consacrés à la réduction de l’empreinte carbone de l’aviation. Deux Points de vue ouvrent ce dossier. Le député Michel Delpon, surnommé Monsieur Hydrogène par ses pairs à l’Assemblée, présente le comité national hydrogène. Stéphane Cueille (SAFRAN) décline ensuite les différentes pistes pour parvenir aux objectifs assignés au motoriste en termes de réduction des émissions de dioxyde de carbone. L’article de Philippe Novelli (ONERA) sur les carburants alternatifs et les énergies primaires fait écho à ces préoccupations en complétant ce point de vue par une argumentation technique. Contrepoint de cet article, Mickaël Sicard (ONERA), dans la rubrique Histoire rappelle l’historique du kérosène. Les plans de relance européens et nationaux en faveur de la transition écologique sont relayés localement par les régions, telle l’Occitanie qui s’implique fortement en créant un pôle hydrogène vert avec divers partenaires. Nicolas Bertier (ONERA) en présente la feuille de route. Enfin Paul Palies (université du Tennesse) approfondit le concept de l’hydrogène pour l’aviation en traitant les problèmes de la combustion, de l’injecteur et de leur mise en œuvre. Paul Palies, membre 3AF en poste aux États-Unis, est également l’auteur d’un livre de référence décrivant les progrès réalisés dans l’architecture des foyers de combustion aéronautiques, objet d’une note de lecture par Thierry Schuller, professeur à l’université Paul Sabatier de Toulouse. 

Afin de réduire la consommation de carburant – quel qu’il soit - Michel Aguilar propose un nouveau concept de moteur : le thermoréacteurTM, un moteur où la combustion se fait à volume constant. Ce moteur est conçu pour équiper X-plorairTM, un s-UAM ou proche véhicule urbain aérien, dévoilé dans cette Lettre. Cependant notre dossier débute par un article plus général par Arnaud Le Pape, Henry de Plinval et Jean Hermetz (ONERA), présentant la problématique de la mobilité à la demande (ODM), de la mobilité urbaine aérienne (UAM), dans laquelle s’inscrit X-plorair, et de la mobilité aérienne avancée (AAM), dont le projet d’avion électrique Ampere de l’ONERA est une illustration, tout comme l’Avion Mauboussin, conçu  par David Gallezot et présenté par Benjamin Deveaux.

Le secteur de la mobilité urbaine aérienne est en effet en pleine effervescence. Choose Paris Region, l’agence de promotion et d’attractivité internationale de la Région Île-de-France, la RATP et les Aéroports de Paris (ADP) ont lancé un appel d’offre pour développer la mobilité urbaine aérienne. Des industriels, tels qu’Airbus et Dassault Aviation, et des start-up ont été sélectionnés, en tout trente entreprises spécialisées, pour mener des expérimentations sur l’aérodrome de Pontoise dès juin 2021. Il est même prévu, lors des Jeux olympiques de 2024, des démonstrations d’avions à décollage et atterrissage vertical (VTOL).

La voiture volante a fait rêver les enfants. Qui ne se souvient de Fantomas 1 s’envolant dans les années 70 à bord d’une DS dont les ailes se déploient, laissant ses poursuivants – Jean Marais et Louis de Funès – au sol dans leur Jeep ? Mais comme toujours l’origine est bien plus ancienne. Il y a déjà un siècle, en 1921, René Tampier présentait au 7e salon de l’aéronautique au Grand-Palais son avion-automobile, un biplan aux ailes rétractables, convertible en automobile, roulant la queue en avant et l’hélice en arrière. 

L’aviation et l’automobile ont des exigences communes, telle la réduction de la traînée aérodynamique. Olivier Cadot, membre 3AF professeur à l’université de Liverpool, nous fait part de ses recherches effectuées tant en France qu’au Royaume-Uni, concernant le Morphing d’arrière-corps pour réduire la traînée des véhicules terrestres. 

Notre rubrique Aéronautique se clôt par des articles de lauréats des Prix 3AF décernés en 2020 : la détection des impacts par surveillance vibratoire par Dimitri Goutaudier qui a reçu le prix jeunes actifs et la fabrication additive métallique par Cassiopée Galy, qui a reçu le prix thèse. 

La rubrique Formation revient sur le sujet Espace qui ouvre ce numéro avec un article du groupe 3AF Provence qui a co-organisé la première édition marseillaise du Hackaton ActInSpace 2020.

À l’heure où « L’aérien ne doit plus faire partie des rêves d’enfants » (dixit la maire de Poitiers le 29 mars 2021), Patrick Gilliéron, membre de la commission Aviation légère et machines dérivées, nous fait part de son expérience de président d’aéroclub dans un article intitulé Eléments de pilotage d’aéroclubs. 

Enfin, cette Lettre s’achève par deux autres notes de lecture : la biographie de l’aviateur Jules Védrines, héros de la Grande Guerre et le dernier album des Chevaliers du Ciel, autre rêve d’enfant … 

 

Bruno Chanetz

rédacteur en chef et président du Haut conseil scientifique




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.