SIGMA2

Nom du president: 
Luc Dini
Mail contact: 
sigma@3af.fr
Domaines d'activité: 

étude des phénomènes aéronautiques non identifiés

Activités: 
  • Réunions périodiques.

 

Feuille de route: 

Son travail est parallèle et coordonné avec celui du GEIPAN en France et d’organismes institutionnels ou pas, à l’étranger (exemple : CEFAA chilien , NARCAP US, SCU US,…) mais aussi en lien avec des laboratoires de recherche (CNRS par exemple, laboratoire de recherche sur la foudre avec lequel on a signé un accord) ou des écoles comme l’école 42 (traitements de données radar, Intelligence Artificielle appliquée au traitement d’images). L’analyse technique de cas non expliqués fait suite aux enquêtes de terrain menées par les seuls services institutionnels (c’est leur rôle en France et pas celui de 3AF) dans un périmètre circonscrit à l’environnement terrestre proche et atmosphérique jusqu’à l’ionosphère, jusqu’à à l’espace pour les corps en orbite captés ou soumis à l’attraction terrestre.

Pour mener à bien ses travaux, SIGMA2 réunit un large faisceau d’expertises (ingénieurs de l’industrie ou du secteur étatique, spécialistes de Défense Aérienne, radar, Electromagnétisme, spécialistes retraités de la DGA, du CNES, astronaute, officiers en retraite, pilote, analyste,…astrophysicien, médecin…). Parmi ces compétences diverses et de qualité, nous pouvons citer l’Ingénieur général (2s) Pierre Bescond, ancien directeur du CNES, membre de Cometa, Président du Comité de pilotage du GEIPAN (COPEIPAN), l’Ingénieur général (2S) Jean-François Clervoy, ingénieur navigant d’essais et astronaute de l’ESA, le Dr Paul Kuentzmann ( expert 3AF/ Sigma2, Haut Conseiller scientifique du Président de l’ONERA), le Dr François Louange (expert en traitement d’images, expert de 3AF/ SIGMA2 et du GEIPAN). Ces compétences se sont encore enrichies depuis 2013 par d’autres expertises.
 
Le plan de travail  de SIGMA2 a été construit autour de 5 axes: environnement et base documentaire, contacts (, sélection des cas, éléments physiques, observation (moyens de mesures et de recueil de données sur les PANs).
 
Plusieurs communications ont été faites au travers de la lettre 3AF depuis 2013 pour expliquer le mandat et la logique des travaux, les réflexions théoriques sur la physique de l’électromagnétisme et de la gravitation, puis la rencontre avec le CEFAA chilien fin 2014, la base de données SIGMA2 (début 2016), le cas Chilien Cougar (2017)... 
 
Fidèle à ses engagements de démarche technique et scientifique, mais aussi de transparence, 3AF SIGMA2 a également communiqué vers la communauté scientifique et ufologue au travers de média ou d’évènements extérieurs :
- participation au séminaire CAIPAN organisé par le CNES/GEIPAN en juillet 2014.
- contribution au hors série Science et Vie du 13/07/2016 sur la recherche en exobiologie et les exo planètes (partie article GEIPAN- FRIPON- SIGMA2).
- interview par JP. Troadec dans NEXUS en novembre 2016.
- participation au symposium international sur la foudre en 2017, organisé par le CNRS- laboratoire de recherche sur la foudre- unité de recherche Pégase.
 
La Commission SIGMA2 a également réalisé un premier rapport d’avancement fin 2015, diffusé au sein de 3AF (aux adhérents de 3AF) en 2016. Une version résumée de ce rapport de synthèse a été mise en accès libre sur le site 3AF au profit de l’ensemble de la communauté intéressée par les PANs. Ce rapport a permis de faire un premier point sur l’ensemble des axes de travail depuis l’environnement géographique et historique des recherches sur les PANs, jusqu’à la physique des phénomènes et les moyens d’observation. 
 
Certains cas ont été approfondis, issus de la base de donnée du GEIPAN ou de données étrangères, comme le cas de Porto Rico Aquadilla.
 
En 2017, SIGMA2 a reçu des données du CEFAA chilien sur le cas de PAN « Cougar » Chilien qui avait fait l’objet de publications sur internet. Ces nouvelles données radar ont complété la vidéo Infrarouge publiée initialement par le CEFAA mais qui donnait une information tronquée de l’observation, donc difficilement exploitable. Ces données ont permis aux experts de SIGMA2 de présenter leur point de vue technique sur le sujet, et de conclure à l’observation d’un AIRBUS A340 par le Cougar. Ces informations ont été publiées d’abord sous la forme d’un rapport en français et en anglais, en accès libre sur le site 3AF, puis dans la lettre 3AF N°27 de septembre-octobre 2017, disponible également sur internet.
 
Les publications récentes sur internet faites le 16 décembre 2018 sur le programme de recherche AATIP (Advanced Air Threat Investigation Program), ont suscité de nombreuses questions sur les recherches en matière de PAN vers 3AF/SIGMA2. Il a donc été décidé de publier une analyse de la Commission SIGMA2 en version française et en anglais, sur le site de 3AF pour donner notre point de vue sur ce programme, ou ce qu’on en sait.
 
Au-delà de l’actualité, les travaux de SIGMA2 continuent sur les différents thèmes de recherche. C’est pourquoi une version plus complète du rapport d’avancement est en chantier. C’est pourquoi nous avons décidé, en écho aux publications américaines mais aussi en cohérence avec la démarche de transparence et d’information du GEIPAN, de mettre en ligne le Rapport d’Avancement SIGMA2 2015, en français et en anglais.
 
Comme toujours, nous nous efforçons de répondre aux interrogations qui nous parviennent, au travers de nos publications qui sont à l’écoute des questions scientifiques et techniques sur les PANs.
 
Par contre, la nature technique des travaux de SIGMA2 exclut totalement les réflexions de nature philosophique ou sociétale qui peuvent intéresser d’autres domaines d’expertises hors 3AF/SIGMA2.