Actualités

Partager sur :

Echange avec Philippe Spalart

18 octobre 2022 Parcours de nos membres
Vue 274 fois

Vous êtes membre de 3AF depuis combien d'années ?

Je ne sais plus. Une petite dizaine d’années.


À quelle CommissionTechnique avez-vous contribué et/ou contribuez-vous ?

Aérodynamique


Que vous a apporté votre adhésion à 3AF ?

Le contact avec le milieu français, pour moi qui suis aux US depuis 1978. De sentir la compétence et la passion des gens. L’honneur de donner une conférence invitée.


Quel est votre principal domaine de compétences ?

La simulation et la modélisation de la turbulence dans les fluides.


Pourquoi avez-vous décidé de vous engager dans cette voie ?

C’était un élément essentiel de l’ingénierie de l’aviation, qui est une de mes passions, et il y a avait tant a faire.


Quelles compétences avez-vous développées depuis votre formation initiale ?

Ma culture de la turbulence, ce qui n’a rien d’évident.


Pourriez-vous évoquer votre parcours ?

L’École Polytechnique, puis Stanford, et le pied a l’étrier pour la recherche au centre de NASA Ames. Après une décennie là, je suis parti à Boeing Commercial Airplanes, jusqu’à ma retraite en 2020.


Dans quelles entreprises avez-vous travaillé ?

La NASA, Boeing, maintenant FlexCompute à temps partiel.


Vos expériences, vos responsabilités ?

La recherche pure à la NASA. A Boeing, le suivi du travail CFD, certains projets sur les avions, et surtout la recherche en théorie et modélisation de la turbulence, en acoustique, en aérodynamique, en turbulence de sillage. Récemment, la conception d’expériences de recherche fondamentale.


Vos succès, vos échecs, vos regrets ?

Succès : mon modèle Spalart-Allmaras sert à des milliers de personnes, de même que la Detached Eddy Simulation.  Échecs : personne ne lit mes papiers plus propres, plus incisifs, ou les revues. Regrets : d’être peu sorti de la modélisation de la turbulence, qui est un peu de la cuisine (encore que la discipline mathématique y paye tant). J’ai quelques choses plus pures en acoustique.


Quelles compétences souhaiteriez-vous de nouveau acquérir ?

Un peu d’Intelligence Artificielle.


Vos aspirations à venir ? Dans 5 ans, dans 10 ans ?

Rester utile dans le volontariat scientifique et autres, avec une bonne sérénité.


Comment occupez-vous votre temps libre ? Vos passions autres que professionnelles ?

Je vois ma petite amie souvent, et mes deux enfants une fois par an. Je lis beaucoup de romans et d’essais plutôt philosophiques. Les voyages surtout en Europe. Un petit jardin, les randonnées, le vélo, la natation, les modèles réduits. La Formule 1 (j’ai travaillé un peu avec Renault). Les ONG genre MSF.


Que souhaiteriez-vous partager ? Avec les plus jeunes ?

Le plaisir des maths, même à mon âge, et de l’ingénierie. Trouver la beauté cachée dedans. L’honneur de faire de belles machines, et de plus en plus, de préserver la planète. L’honnêteté scientifique. 


Comment envisageriez-vous ce partage ?

Par des contacts personnels, et en écrivant des papiers bien réfléchis.
 




Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.