Actualités

Partager sur :

Les Prix 3AF 2024

01 juillet 2024 Articles
Vue 177 fois

Depuis 1973, 3AF décerne des prix destinés à reconnaître les mérites des membres individuels ou collectifs ainsi que des collaborateurs de membres collectifs dont les travaux ont valorisé les do­maines de l’Aéronautique, de l’Espace et de la Défense.

 

Le 26 juin dernier, lors de l'Assemblée Générale de la 3AF à la mairie du 15ème arrondissement de Paris, Monsieur Hervé Austruy, Président du Comité des Prix et des Grades a eu le plaisir de remettre les dix Prix de la promotion 2024.

Le Prix de Thèse a été attribué à M. Pierre Dieumegard et M. Stéphane Février

Le Prix de Thèse récompense un jeune docteur qui a obtenu, depuis deux années au plus, une thèse d’excellence consacrée aux domaines de l’Aéronautique ou de l’Espace ou de Défense, ayant permis une avancée scientifique significative ouvrant les portes à des applications.

M. Pierre Dieumegard

Il a effectué sa thèse CIFRE dans le cadre d’un accord de coopération entre Airbus Helicopter et le laboratoire de recherche ENAC. Cette thèse portait sur le sujet du design et de l’optimisation des procédures de vol à moindre bruit pour les aéronefs à voilure tournante, en particulier les hélicoptères.

Ce sujet passionnant est d’une actualité importante, à savoir la contribution à une problématique environnementale majeure : la réduction des nuisances sonores des hélicoptères. Ces travaux ont abouti au développement d’une solution logicielle spécifique.

A signaler enfin que ces travaux ont été reconnus internationalement, notamment par le célèbre Vertical Flight Society, et font l’objet d’une demande de dépôt de brevet.

M. Stéphane Février

La soutenance de cette thèse récente s’est déroulée le 5 Décembre 2023.

Portant sur « La prédiction de l’ambiance vibratoire d’un avion par apprentissage automatique ». Menée dans le cadre de l’Université de Paris Saclay, elle fait suite à une formation mécanique à   l’Université d’Aix Marseille complétée par une formation en IA.

L’objectif, au moment de la conception d’un nouvel avion, est de spécifier les niveaux de vibration que doivent pouvoir supporter les équipements afin d’assurer la sécurité et la durabilité de l’avion.

A l’issue de sa thèse, il a intégré Dassault Aviation en Recherche et Technologie.

Le Prix de l’Excellence Scientifique a été attribué à Pascale Kanoute

 

Le Prix de l’excellence scientifique récompense une personnalité ou une petite équipe du monde scientifique français qui s’est particulièrement distinguée par ses travaux de nature scientifique dans les domaines de l’Aéronautique ou de l’Espace ou de Défense.

 

Après un poste de Maître de conférences à l’Université de Technologie de Troyes et un Doctorat à l’Organisation Européenne pour la Recherche Nucléaire (CERN) à Genève elle occupe actuellement le poste de Chef de l’Unité Mécanique des Matériaux Métalliques de l’ONERA, comprenant 13 Ingénieurs et 2 Techniciens.

Elle assure pour l’ONERA, le pilotage de divers projets, en partenariat avec des industriels du domaine de l’Aéronautique.

Sa thématique essentielle est la durée de vie de composants moteurs ou structures avions principalement : Lien microstructure, procédés et tenue mécanique, modélisation du processus de fissuration, comportement sous chargement des matériaux métalliques ou encore comportement hygroscopique de matériaux composites à matrice polymérique.

Comme vous pouvez le constater un domaine très large d’Excellence scientifique.

Le Prix Innovation a été attribué à Damien Fauvet

 

Le Prix Innovation, décerné à titre individuel ou collectif, récompense des travaux ayant débouché sur une innovation technique ou industrielle remarquable au service des filières

aérospatiales aéronautiques, spatiales ou de défense. 

Il est, avec le soutien de Safran, le fondateur et Président de la Société Turbotech. De formation BTS Electrotechnique, il intègre la Société Labinal en 2000, puis la Société Hispano-Suiza en 2001 pour travailler sur les transmissions de puissance des moteurs CFM-56.

Turbotech sera créé en 2018 pour produire des turbopropulseurs et turbogénérateurs destinés à l’aviation générale et à la propulsion hybride-électrique.

La Société est installée sur l’aérodrome de Toussus le Noble.

Le 4 Avril 2022, un ULM biplace développé par la Société JMB Aircraft, animé d’une turbine Turbotech, effectue avec succès un premier vol. Depuis 14 appareils équipés d’une turbine Turbo Tech ont été commandés avec des premières livraisons cet été.

Plus récemment, Turbo Tech et Safran ont testé la première turbine à hydrogène pour l’aviation légère avec le soutien de la DGAC.

Une dynamique et une créativité ayant naturellement conduit à l’attribution de ce Prix Innovation de la 3AF.

Le Prix de l’Aéronautique et de l’Astronautique a été attribué à Christian Ravel

 

Les Prix de l’Aéronautique et de l’Astronautique sont décernés à des personnalités fran­çaises qui se sont particulièrement distinguées par leurs travaux dans ces domaines.

 

Tout au long de sa carrière très variée et intense, il a fait preuve d’une passion inégalée pour l’Aéronautique.

D’un point de vue professionnel, il a démarré une carrière entièrement consacrée à un poste de pilote. Tout d’abord, dans sa jeunesse, il a pratiqué dès 18 ans, son premier vol à voile.

Ensuite, au niveau du service militaire, effectué dans l’armée de l’air, il vole comme instructeur pilote de planeurs sur Dassault 312 et 315.

Devenu pilote professionnel en 1970, il obtient la licence de pilote de ligne, et devient commandant de bord sur Boeing 747, totalisant plus de 23 000 heures de vol à la fin de sa carrière en 2003.

Mais son implication dans le domaine aéronautique est beaucoup plus large, pour laquelle nous pouvons citer :

  • Création du Groupement Préservation du Patrimoine Aéronautique en 1981,  aboutissant à la réalisation du musée régional de l’air dans la ville d’Angers.
  • Conseil de la DGAC pour divers textes règlementaires
  • Membre actif de la commission Patrimoine de l’Aéro-club de France
  • Nommé expert pour le patrimoine aéronautique par le ministère de la culture en 2021.
  • Nombreuses productions littéraires dans diverses revues aéronautiques

Pour toute une vie consacrée à l’Aéronautique sous toutes ses formes, il nous a semblé tout naturel de lui attribuer ce Prix de l’Aéronautique et de l’Astronautique.

Le Prix Réussite a été attribué à l’Equipe de l’Hélicoptère H 160 Airbus

 

Le Prix Réussite récompense une équipe qui s’est illustrée en menant à bien un projet d’enver­gure dont le retentissement technique ou scientifique sert la cause du domaine Aéronautique et Spatiale.

 

De très nombreuses candidatures de qualité nous ont été soumises, nous conduisant à retenir 2 lauréats.

Le nouvel Hélicoptère H 160 a été retenu sur la base des nombreuses avancées technologiques dans sa conception (68 innovations technologiques brevetées). Cet hélicoptère a été dévoilé pour la première fois au public en 2011.

Après un premier essai en vol en 2015, le premier H 160 de série a effectué son vol inaugural le 14 Décembre 2018.

Cet hélicoptère fait l’objet de nombreuses innovations technologiques :

  • Structure entièrement composite
  • Rotor principal à 54 pâles avec réduction significative du bruit
  • Stabilisation d’empennage avec portance supplémentaire
  • Nouveau turbomoteur Safran permettant de réduire de 15 % la consommation de carburant.

En synthèse, ce nouvel hélicoptère répond donc aux enjeux actuels du secteur aéronautique.

Un Deuxième Prix Réussite a été attribué au projet SWOT (Surface Water and Ocean Topography)

La mission SWOT, lancée en Décembre 2022, constitue un grand succès national et international pour l’observation des eaux sur terre.

C’est une mission ambitieuse sous la responsabilité de Magali Tello, en coopération par les deux agences nationales franco-américaines, le CNES et la NASA.

Le CNES a eu la responsabilité du développement de la plateforme et de la qualification du satellite (développé par Thales Alenia Space), la NASA fournissant le moyen de lancement.

Cette mission permet de mesurer le niveau des océans, des lacs, des cours d’eau et de déterminer le débit des rivières.

L’observation fine de la circulation côtière et sa dynamique va également apporter des réponses essentielles à la problématique de l’érosion du trait de côte.

C’est un sujet majeur de préoccupation pour nous tous.

 

Le Prix PME a été attribué à la Société ThrustMe

 

Le Prix PME récompense une ou des PME généralement membres de 3AF qui se sont particu­lièrement distinguées par une démarche technique ou technologique innovante ou par une contribution significative, qu’elle soit technique, commerciale ou autre, au rayonnement de l’industrie Aéronautique ou Spatiale français (gratification financière prévue).

 

La Société ThrustMe fondée en 2017, est dirigée par Ane Aanesland et Dmytro Rafalskyi.

Implantée au sud de la région parisienne, la Société ThrustMe est la première à avoir testé en orbite un propulseur spatial électrique utilisant de l’iode comme carburant. La Société comprend une équipe d’environ 30 professionnels dotés d’une expertise scientifique et technique. Son enjeu est de relever les défis liés à la croissance rapide des satellites et des constellations. Elle bénéficie du soutien de l’ESA et du CNES.

Elle se situe pleinement dans l’action forte engagée par la 3AF vers les PME et ETI du milieu aéronautique et spatial.

Le Prix Opérations a été attribué au Projet lancement Ariane 6 ELA-4

 

Le Prix Opérations récompense des personnalités françaises qui se sont particulièrement dis­tinguées comme utilisateurs du domaine Aéronautique et Spatial.

 

Ce projet a été mené par Marie Jazinski et Pierre Guilhem du CNES : il concerne la conception et la réalisation de l’Ensemble de Lancement d’Ariane 6 en Guyane, dit ELA-4.

La réussite de ce projet a été démontrée à plusieurs étapes du développement et récemment par les succès des Essais combinés en 2023.Ces essais menés par une équipe commune CNES/ Arianegroup, sous la supervision de l’ESA, ont mis en œuvre l’ensemble des moyens ELA-4 avec une maquette représentative du lanceur Ariane 6 positionnée sur son pas de tir. Ils ont permis de démontrer la parfaite conception et la réalisation de l’ELA-4 y compris son banc de contrôle et ses logiciels applicatifs qui permettent le remplissage du lanceur, le contrôle des équipements son avionique, la mise en froid des moteurs. Dans ce cadre, ont été installés : fluides cryogéniques, fluides conventionnels, systèmes électriques, interfaces bord/sol,…

Le temps fort de la série d’essais réalisés a été l’allumage du moteur Vulcain 21 sur une durée de fonctionnement équivalente à la durée de vol du premier étage d’Ariane 6.

Ce nouveau complexe de lancement est fin prêt pour accueillir le lancement du vol inaugural prévu… à ce jour, le 9 Juillet prochain.

Le Prix spécial Défense a été attribué à l’Equipe du programme missile M 51-3

 

Le Prix Spécial est attribué à des personnalités françaises ou étrangères ayant favorisé ou ayant contribué par leur rayonnement, au développement du domaine Aéronautique ou Spatial.

 

Dans le contexte international et notamment européen actuel, nous devons apporter une attention particulière dans le contexte de crise que nous connaissons aux portes de l’Europe, à cette modernisation du programme du missile nucléaire français.

C’est le programme dit M 51-3 qui va moderniser la composante océanique de la dissuasion et la maintenir à un haut niveau de performance pour les années à venir.

Ce programme M 51-3 très ambitieux couvre le missile lui-même avec le développement d’une nouvelle partie haute, mais également ses moyens de production, d’intégration, de tests et de mise en œuvre à l’Ile Longue comme ses moyens de contrôle et de lancement à bord des Sous-Marins Nucléaires Lanceurs d’Engins (SNLE).

En Novembre dernier, une étape très importante du développement a été franchie avec l’unique tir de qualification parfaitement réalisé le 18 Novembre dernier à partir du Centre d’Essais des Landes, un évènement qui n’est pas passé inaperçu et qui a mobilisé très fortement toutes les équipes.

J’en terminerai par la citation de Sébastien Lecornu, notre ministre de la Défense : « Premier tir d’essai réussi du missile balistique stratégique M 51-3 ! Cette évolution pérennise la crédibilité de notre dissuasion nucléaire et démontre l’excellence de notre filière lanceur ».

Hervé Austruy, Président du Comité des Prix 3AF




Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.