Actualités

Crédit: Fig. 1 : émission Eclairage sur ANEWS Sécurité : Les PAN sont une réalité - débat sur les observables des PAN - A Juillet - D. Filhol - L. Dini (SIGMA2) - P. Ailleris (AIAA) - R. Powell (SCU) - Franck Milburn (ret intelligence officer RAF) officer.
Partager sur :

DOSSIER - LES PHÉNOMÈNES AÉROSPATIAUX NON IDENTIFIÉS (PAN)

23 janvier 2023 Lettre 3AF
Vue 1143 fois

Article paru dans la Lettre 3AF N°1-2023

TRAVAUX CONDUITS PAR LA COMMISSION SIGMA2 SUR LES PAN DEPUIS 2021-2022
par Luc Dini, Président CT 3AF SIGMA2 (travail collectif)

Trois événements sont à retenir dans l’actualité récente des PAN en particulier du côté américain :
- Le 17 décembre 2017 avec la sortie d’articles du NY Times et de Policitco révélant l’existence d’un programme « confidentiel » de recherche du Pentagone sur les menaces aérospatiales et les PAN ainsi que de vidéos infrarouges réputées filmer un PAN (en forme de Tic-Tac) à proximité du groupe naval Nimitz en 2004.
- Le lancement d’une UAP Task Force du Pentagone en aout 2020 pour faire une synthèse sur les cas de PAN observés dans l’espace aérien US à la demande du Congrés. La Task Force est consacrée par ordre du Congrès et du Président Biden avec la création du AARO (All-domain Anomaly Resolution Office) en 2022. La NASA annonce de son côté le lancement d’une étude préliminaire scientifique indépendante de 9 mois sur les PAN, réunissant 16 spécialistes, à partir de fin 2022.
- Un rapport d’évaluation préliminaire sur les UAP est remis par le Pentagone (ODNI : Office of the Director of National Intelligence) le 25 Juin 2021, suivi du rapport 2022 de l’AARO, publié le 12 janvier 2023.

Parallèlement, SIGMA2 et sa vingtaine d’experts ont émis des notes techniques en 2021 et un rapport d’avancement, publié en français et en anglais en Juin 2021, dans une version résumée accessible à tous et dans une version complète (377 p.). Le rapport couvre les aspects internationaux, des analyses de cas de PAN, des travaux sur la physique des PAN, plasmas naturels et artificiels, effets électromagnétiques etc. Cet article est le reflet de ce travail collectif.


ASPECTS INTERNATIONAUX
L’actualité concerne en premier chef les Etats-Unis où l’on constate une évolution notable du discours officiel sur le sujet. Depuis fin 2017 et la publication d’un célèbre article du New York Times révélant l’existence de programmes secrets dédiés aux PAN (programmes AAWSAP / AATIP menés en 2007-2012 avec l’aide de société privées : d’autres vidéos ont
« fuité ». Des pilotes de l’US Navy ont témoigné dans plusieurs grands médias américains. Entretemps, des journalistes de renom, de nombreux (anciens) hauts-responsables du Pentagone, de la CIA etc. mais aussi, plusieurs élus éminents du Congrès (tant Démocrates que Républicains) n’ont eu de cesse d’appeler à plus de transparence aux USA.


Ce « narratif », porté dans un premier temps par des personnalités semi-publiques comme Christopher Mellon et Lue Elizondo (anciens du Pentagone et du renseignement américain), a été repris progressivement par le Pentagone et par la Communauté du renseignement américain (prise de parole d’Avril Haines, Directrice nationale du renseignement, rapport ODNI au Congrès le 25 juin 2021, auditions de responsables au sein du Congrès, etc.) : les PAN seraient de plus en plus nombreux, survolant notamment quasi quotidiennement les aires d’exercice militaires au large de la Californie et de la Virginie. Le phénomène PAN serait distinct d’éventuels engins d’origine russe ou chinoise. Il représenterait possiblement un sérieux problème de sécurité nationale. Il engagerait par ailleurs la sécurité aérienne du fait d’incidents impliquant des pilotes de l’US Navy et de l'aviation civile.


À la croisée du Pentagone et de l’appareil de renseignement, il a ainsi été créé aux USA une structure de taille modeste et dénommée UAPTF puis AOISMG et plus récemment, AARO : All-domain Anomaly Resolution Office. Dirigée par un ingénieur civil travaillant pour la Défense, l’AARO est chargée très officiellement de rassembler et coordonner les parties prenantes aux USA (dont l’USAF et la Space Force qui semblent encore réticentes à s’exprimer sur le sujet). Sa mission est aussi de mettre en place des procédures conjointes, de collecter les données et de produire des rapports réguliers en direction de l’appareil de Défense mais aussi du Congrès US et donc, du peuple américain. Le rapport d'avancement AARO 2022 vient d'être publié le 12 janvier 2023.

 

Fin 2021, la NASA a rejoint ce mouvement par la voix de Bill Nelson, administrateur de la célèbre agence spatiale et ancien astronaute. Dans la lignée, la NASA a annoncé en juin 2022 une « étude indépendante » de 100 KUS$ réunissant une quinzaine d’experts sur une durée de 9 mois. Parallèlement, plusieurs initiatives privées et/ou scientifiques visent à améliorer la détection et la collecte des données sur les PAN, à l’instar du projet GALILEO piloté Avi Loeb, astrophysicien et professeur à l’Université d’Harvard.


En parallèle, des initiatives de la part d’ONG internationales sur les PAN, comme le projet TITAN (ICER) qui est de mouvance occidentale et supporté par la république de San-Marin, visent une sensibilisation auprès de l’ONU pour une divulgation sur l’origine « ET » des PAN. Une NGO russo-chinoise sur les anomalies aériennes, Five Continents, a tenté la même approche vers l’ONU en 2018.


En conclusion, plusieurs pays semblent s’engager sur la voie d’une plus grande ouverture sur la thématique PAN via des auditions parlementaires (Brésil, Canada), ou des enquêtes (Japon, accord US-Japon).


COMMUNICATIONS DE SIGMA2

SIGMA2 a contribué à des interviews écrites ou télévisées à partir de Juin 2021 à la sortie du rapport américain mais aussi du rapport SIGMA21.


Autant d’occasions pour répondre aux questions sur les vidéos infrarouge US (Figaro.fr, France 5), sur le rapport préliminaire américain ODNI de Juin 2021, et sur le contenu du rapport de SIGMA2 sorti quelques jours avant le rapport US (Figaro.fr, France 5, France info, Le Parisien, et plus récemment TV5 Monde2, revue Epsiloon, Science et vie…). Il faut retenir que les journalistes montrent désormais une curiosité réelle pour la recherche de la vie extraterrestre, mais aussi pour les PAN dont l’existence est admise progressivement, bien qu’entourée de mystères et de beaucoup d’inconnues, sujet encore traité récemment par Epsiloon, dans un numéro hors série mais aussi dans un Podcast (les OVNIS sont de retour3). Cette tendance est constatée aux USA où l’effet médiatique sur les UAP est plus fort et où la communauté scientifique se met en mouvement comme avec Gallileo, organisation lancée par Avi Loeb (Pr. d’astrophysique à Harvard), ou l’AIAA (American Industry Association for Astronautics and Aeronautics) qui crée un comité sur les UAP et leur interaction éventuelle avec le trafic aérien. Un Webinar international est préparé par l’AIAA en Juin 2023 : SIGMA2 y contribuera.


Par ailleurs, des tables rondes ont été organisées par la chaine Maybeplanet sur Youtube avec la participation de SIGMA2 notamment à l’occasion de la sortie du Film OVNI Affaire d’Etat (mars 2020), mais aussi pour une interview croisée GEIPAN et SIGMA2 et plus récemment dans une interview croisée avec Avi Loeb4.


Parallèlement, plusieurs épisodes de l’émission Eclairage ont été diffusés par la chaine ANEWS Sécurité sur les OVNIS et les PAN en invitant SIGMA2, Alain Juillet (Conseiller Senior en renseignement et sécurité) et d’autres invités comme Jean-Claude Bourret (journaliste et animateur JT). Quatre émissions ont été réalisées depuis mars 2021, sur « les OVNIS : Phénomènes aérospatiaux non identifiés »5, puis en juillet 2021 sur le rapport du Pentagone et de SIGMA26, puis sur « les PAN sont une réalité en mars 2022 »7 traitant des observables de PAN (Fig. 1). Une nouvelle émission d’ANEWS Sécurité, intitulée DOSSIER OVNI vient d’être diffusée8 le 10 janvier 2023 avec une animation sur l’international (A. Juillet), sur les techniques d’observation (SIGMA2) et sur les témoignages de pilotes (J-C Bourret). Une discussion sur le film « Valensole 65 » réalisé par Dominique Filhol clôt le débat.


Enfin, SIGMA2 a participé au webinar organisé le 16 octobre 2022 par Vertical Project intitulé les PAN, des scientifiques livrent leurs secrets avec la participation de Jean-François Clervoy (membre de 3AF et SIGMA2), Luc Dini (Pdt de 3AF/SIGMA2), Alain Juillet et Vincent Costes (chef du GEIPAN), Jacques Vallée (Astrophysicien et Ufologue célèbre) et d’autres comme Leslie Kean (journaliste américaine). SIGMA2 prépare aussi un Webinar international sur les observables des PAN inexpliqués.

 

1- https://www.3af.fr/groupe/sigma2-phenomenes-aerospatiaux-non-identifies-43/page/actualites
2 - https://information.tv5monde.com/video/science-sommes-nous-seuls-dans-l-univers
3 - https://www.audible.fr/pd/Episode-12-Les-ovnis-sont-de-retour-Podcast/B0BCKLSLLZref=a_pd_Epsilo_c0_lAsin_0_5&pf_rd_p=9d51cb7e-7e6b-48e8-8381764f9e203984&pf_rd_r=BHESMGNZ04SHEMWCTAWK
4 - https://www.youtube.com/watch?v=CTlE6ydexO8
5 - https://www.youtube.com/watch?v=8-lSHOOHaA4
6 - https://www.anews-securite.fr/les-ovnis-le-rapport-du-pentagone-eclairages/
7 - https://www.anews-securite.fr/ovnis-les-phenomenes-aerospatiaux-non-identifies-sont-une-realite-eclairages/
8 - https://www.anews-securite.fr/dossier-ovni/
9 - https://www.cnes-geipan.fr/fr/node/59754

 

SIGMA2 a également participé au colloque international CAIPAN2 organisé par le CNES/GEIPAN du 13 au 14 octobre 2022 réunissant à Toulouse une centaine d’experts. Le chef du GEIPAN, Vincent Costes, en a fait un compte rendu publié sur le site GEIPAN9 dont un extrait est donné ci-après.

Une dizaine des membres de la Commission SIGMA2 était présente (Fig. 2), certains également au titre de membres du collège des experts du GEIPAN. SIGMA2 a réalisé trois interventions :
- les analyses de cas par croisement des données IR et radar (Fig. 3) ;
- un tour sur les activités SIGMA2 et la physique des PAN et des plasmas (Fig.4) ;
- un poster sur les effets physiologiques des micro-ondes et les PAN.

Fig. 2 : CAIPAN2 : des  membres de l’équipe SIGMA2 présents lors du colloque organisé par le CNES. De gauche à droite, M. Raymond Piccoli - Geoffrey Metchersky - Stéphane Pfister - Luc Dini - Dr François Louange - IGA (2S) Pierre Bescond - GBA (2S) Jean-Marc André.

Fig. 3 : CAIPAN2 : exposé de Jean-Marc André (membre SIGMA2, général de brigade aérienne retraité) sur les analyses de cas de PAN par croisement de données IR et radar.

Fig. 4 : exposé de Luc Dini (Pdt CT 3AF SIGMA2) sur la physique des PAN et les plasmas - un plasma c’est quoi ?

TRAVAUX TECHNIQUES

Les travaux techniques de la CT SIGMA2 sont structurés suivant plusieurs axes de travail dont nous donnons ici un bref échantillon.

 

L’étude approfondie de cas de PAN à partir de données physiques en est un. Depuis 2021, les travaux d’analyse du cas Aguadilla (aéroport de Porto Rico, 2013) se sont poursuivis avec une analyse plus fine des trajectoires et notamment de l’hypothèse d’un drone hexacoptère, en le comparant à l’image IR enregistrée par l’avion de surveillance côtière. Elle semble indiquer une orientation particulière de l’objet durant le vol. Cependant, si ces travaux sont rigoureux, la qualité d’image IR reste sujette à caution et ne permet pas d'affirmer quel est le type d’objet, drone quadroptère ou hexacoptère ou lanterne Thai, comme nous l’avions conclu.

 

Parallèlement des travaux ont débuté sur l’étude du cas Jersey, datant du 23 avril 2007, décrit dans le livre de la journaliste Leslie Kean : OVNIS : des généraux, des pilotes et des officiels parlent. Ce jour-là, le pilote d’un avion d’Aurigny Airline a fait une observation visuelle de deux PAN, de forme allongée, entre Guernesey et Jersey, confirmée aussi par le pilote d’un deuxième avion, suivant une direction totalement différente. L’intérêt de ce cas porte sur l’existence de données radar primaire (celui de Jersey et celui de Guernesey) sous forme de screenshots mais aussi de fichiers de plots radar, c’est à dire toutes les détections ponctuelles radar enregistrées et numérisées. Des amas de plots sont constatés par le contrôleur radar dans la zone de l’observation. Après plusieurs tentatives, les spécialistes de la CT SIGMA2 ont réussi à extraire les données des fichiers de plots radar (Fig. 5) du système radar ELVIRA de Jersey/Guernesey. La traque au plot radar a donc commencé. Pour l’heure les experts ont reconnu trois suites de plots radars (pistes 1, 2 et 3) d’intérêt, correspondant aux zones d’observation des pilotes. Pour la piste 1 (partie droite Fig. 5), nous constatons deux trains de plots radars très proches, dédoublés, qui se déplacent par saut vus par les radars de Jersey et de Guernesey. L’analyse se poursuit sur le comportement étrange de ces plots.

 

Fig. 5 : Analyse des plots radar de la piste 1 qui est est matérialisée par une suite de plots (en haut a droite) vue par chaque radar - à droite en bleu les plots de Guernesey avec les sauts, en rouge la suite de plots vus par Jersey avec des décalages et de fortes fluctuations.

CONCLUSION

SIGMA2 mène ses recherches sur des cas français et étrangers, certains avec des organismes étrangers (CEFAA chilien, associations NARCAP et SCU US…). Il reste focalisée sur l’étude technique des PAN, contribuant au rayonnement de 3AF, mais aussi via ses expertises aux travaux du CNES/GEIPAN, y compris lors du colloque international CAIPAN2.
D’autres travaux sont en cours ou en préparation dont :
- l’approfondissement d’une coopération entre l’IMCCE (réseau Fripon), 3AF et l'ONERA ;
- l’étude des plasmas, les effets des micro-ondes sur l’environnement et l'homme, et des études de matériaux…   ■

Afin de vous permettre de lire en avant-première la parution de la version numérique complète de la Lettre 3AF,

Rdv dans votre espace adhérent puis cochez dans l’onglet Mail/abonnements :

Je souhaite m'abonner à la Newsletter de l'association.




Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.